Cinq points clés à retenir pour les sites Web dans le domaine de l’enseignement supérieur

Cinq points clés à retenir pour les sites Web dans le domaine de l’enseignement supérieur

Header image of Five key takeaways for higher education websites
Leigh Anderson
Pensé parLeigh Anderson
Senior Marketing Communications Specialist
Février 15, 2019

L’enseignement supérieur évolue rapidement et se trouve lui aussi affecté par les changements technologiques. Les universités se font concurrence à l’échelle mondiale pour attirer les étudiants, et chacune offre plus de choix que jamais. Ces dernières nous confient cependant souvent qu’elles ne savent pas comment tirer le meilleur parti de leurs plateformes numériques. C’est souvent un manque de vision stratégique, parfois lié à des questions de budget qui sont à l’origine de ce manque de clarté.

Le responsable marketing d’une université se renseignant sur les bonnes pratiques dans la conception et le lancement de sites Web dans l’enseignement supérieur va se trouver confronté à des problématiques de conception centrée sur l’utilisateur, tests utilisateurs, conception et livraison itératives, intégration agile et continue, etc. et cela peut être un peu reboutant de prime abord.

Voici nos cinq recommandations issues de notre collaboration avec des universités ainsi qu’avec d’autres groupes dans le monde entier. L’accent sera particulièrement sur l’aspect financier et comment la mise en place d’une plateforme numérique ne signifie pas forcément la mise à disposition d’un budget massif.

1. Assignez un temps limite à la phase de planification et de recherche

La recherche, la planification, le prototypage et l’itération sont certes des étapes essentielles dans un projet digital mais signifie aussi l’engagement vos propres ressources en plus des ressources externes rémunérées pour la durée de la phase de planification et de recherche. Tout cela s’additionne et peut rapidement consommer une grande partie du budget, laissant les autres phases du projet en plan.

L’essentiel ici est de limiter dans le temps cette phase et de classer par ordre de priorité ce qui est nécessaire. Au lieu d’estimer combien de temps et d’argent la réalisation d’une phase idéale coûterait, demandez-vous plutôt ce qui peut être fait dans un temps donné (par ex. une semaine ou deux). En vous fixant une limite de temps, vous fixez également une limite au budget, ce qui permet à l’entreprise de concentrer ses ressources sur le meilleur rendement en fonction de l’effort consenti.

Cela doit se faire en comprenant que le projet va se dérouler d’une manière agile, ce qui signifie que des ajustements et des changements peuvent être livrés tout au long de son cycle de vie. En faisant ainsi, vous réduisez le coût des changements, vous pouvez procéder à des ajustements au fur et à mesure et obtenez plus d’informations sur votre personnel, vos étudiants, vos anciens élèves, vos chercheurs, etc.

2. Commencez avec un design minimal/h2>

Au fur et à mesure que votre projet progresse, de nouvelles données à prendre en compte vont apparaitre et votre plan de départ peut évoluer et devoir s’adapter. C’est particulièrement vrai pour le design. Au début de votre projet, il n’est pas utile de rechercher le wireframe parfait ou le design parfait au pixel près dans Sketch.

Essayez de passer au code dès que vous avez une idée fiable de la direction que le design va prendre et une certaine compréhension de l’AI. Des logiciels comme par ex. Pattern Lab permettent à vos équipes de designers et de développeurs frontend de travailler de manière indépendante afin que chacun puisse se mettre au travail immédiatement.

Utiliser un outil de guide de style comme Pattern Lab présente un autre avantage de taille. Il est plus facile de faire des changements et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités dans un guide de style que dans un design codé en dur. Puisque les outils comme Pattern Lab sont accessibles sur le Web (ce qui permet de voir les changements et les progrès en temps réel), un guide de style permet également une meilleure collaboration entre l’agence et les autres intervenants, ce qui minimise le processus des retours.

3. Faites participer les utilisateurs en leur faisant tester le produit au fur et à mesure du développement

Il est crucial d’impliquer les utilisateurs pour savoir si vous êtes en train de construire la bonne solution ou non. Le test utilisateur est le meilleur moyen de créer un produit qui soit à la fois stimulant et plaisant à utiliser, ce qui permet d’améliorer l’expérience utilisateur.

Dans les universités, vous pouvez par exemple facilement créer des clubs d’étudiants et d’autres initiatives afin d’obtenir des retours sur l’ergonomie du site Web.

Le plus important est d’impliquer les utilisateurs en cherchant à tirer au maximum profit de leurs retours, avec si possible une boucle la plus courte entre ces retours et leur implémentation. Les tests utilisateurs réalisés avec le produit fonctionnel minimisent le temps nécessaire à identifier un changement, à l’implémenter et à le mettre en production.

4. Décidez d’une stratégie de contenu et d’un ton clairs

Garder l’utilisateur à l’esprit est essentiel lors de la création d’un site. Puisque ces utilisateurs ont tous différentes attentes, différentes compétences techniques et une connaissance différente de ce que vous offrez, il est important que votre site présente un message clair. Cela revient en partie à déterminer à quel niveau la langue, l’apparence, l’ergonomie et le ton du site doivent être adaptés de manière à accrocher les visiteurs le plus rapidement possible.

Pour ce faire, vous devez déterminer une stratégie de contenu claire qui aborde les informations et les données suivantes :

  • Qu’est-ce que les utilisateurs aiment et n’aiment pas sur le site ?
  • Les utilisateurs ont-ils suggéré des améliorations ?
  • À quelle fréquence vont-ils consulter le site et pourquoi ?
  • Le site Web reflète-t-il la mission, le but et la philosophie de l’université ?

Trouvez les réponses à ces questions en vous adressant à vos différents utilisateurs : étudiants, anciens étudiants et membres du personnel. Il est plus facile de décider d’une stratégie de contenu claire si l’on dispose d’une image claire de ces informations.

5. Investissez dans une relation à long terme avec un fournisseur

Une relation à long terme avec une agence offre aux organisations un meilleur retour sur investissement. FFW travaille ainsi avec une organisation mondiale à la création d’une plateforme unique qui va alimenter un total de 40 sites Web avec des fonctionnalités similaires, une image de marque similaire, mais avec des contenus différents. Le même modèle s’applique à des groupes comme les organismes à but non lucratif comme les universités où différentes branches, départements ou établissements peuvent avoir besoin de leurs propres sites en apparence distincts.

Une agence comme FFW peut vous aider à prévoir sur le long terme, à élaborer une feuille de route pour améliorer votre plateforme et réduire vos frais de façon durable. Un bon partenaire peut vous aider à réduire les coûts de création de sites Web individuels, à planifier la gouvernance du contenu et à offrir un support et de la maintenance sur le long terme. Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous. Nous pouvons vous expliquer comment nos processus maximisent l’efficacité de votre plateforme et vous offre le meilleur retour sur investissement possible.

Thèmes:
Higher Education